page accueil PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Samedi, 01 Mai 2010 08:24

L'UNION DEPARTEMENTALE DE CHARENTE MARITIME

L'Union départementale a un rôle primordial à jouer au sein de la Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire (SNEMM). En effet, elle fédère les sections de son département et consolide ainsi la cohésion au sein de l'ensemble des Médaillés Militaires du département.

En Charente Maritime, Marie-Françoise Richard assure la présidence de l'Union. Elle représente l'ensemble des sections de son département auprès des autorités civiles et militaires, dans toutes les manifestations officielles auxquelles elle est conviée. Elle assure également la coordination avec la Société Nationale d'Entraide des Membres de la Légion d'Honneur (SNEMLH) et de l'Ordre National du Mérite.

Elle coordonne les actions des différentes sections du département et assure le lien avec le siège national. L'UD de Charente Maritime se compose de 14 sections (dont deux rattachées), sur les 17 installées dans le département.

LE MOT DE LA PRESIDENTE DEPARTEMENTALE

"Je suis à la tête de l'Union départementale de la Charente Maritime depuis plus de dix ans. Cette union n'est pas un modèle, mais elle fonctionne bien. Je ne vais pas vous faire un plaidoyer sur les unions, mais par mon expérience dans ce domaine, vous donner les raisons de mon attachement à ce groupe de 13 sections réparties sur le territoire de la Charente Maritime qui représente environ 800 adhérents".
Mais çà sert à quoi l'Union ?
Elle sert à fédérer des actions ; dans un souci constant de cohésion et pour leur donner d'avantage de rayonnement. Il suffit de constater l'impact d'un congrès départemental sur les populations et l'implication des nombreuses autorités civiles et militaires, pour se rendre compte des résultats positifs qu'entraîne un tel rassemblement.
L'union recherche, en développant tous les moyens de communication, à intégrer de nouvelles sections ou de nouveaux adhérents en donnant une image positive de notre société nationale d'entraide. La presse, la Radio, Internet, sont des moyens largement employés pour faire connaître les actions de solidarité et d'entraide développées en son sein. Elle fait connaître la multitude d'aides qu'elle apporte aux personnes défavorisées, malades ou hospitalisées ; le soutien matériel qu'elle procure aux orphelins de militaires tués en service ou sur des théâtres d'opérations extérieures. Ici ou là, on entend des élus ou des civils, dire leur étonnement, face aux actions menées par les sections au sein des Unions départementales.
Si l'Union n'est pas indispensable au bon fonctionnement de la Société nationale ; elle est néanmoins un outil qui répond parfaitement à nos statuts : "resserrer les liens de solidarité et de camaraderie qui doivent unir tous les médaillés militaires "… etc., etc.
L'union est la composante départementale qui permet de représenter notre société nationale dans toutes les manifestations importantes du département. Elle est connue et reconnue par les plus hautes autorités de ce département, pour la juste place qu'elle mérite, entre le représentant de l'ordre de la Légion d'honneur et celui de l'ordre national du mérite. L'union sera demain le refuge des petites sections qui, par manque d'effectif, y trouveront naturellement leur place. Mais aujourd'hui l'union doit trouver les moyens de rajeunir ses rangs. Elle y parviendra en se modernisant et en permettant à ces jeunes médaillés de s'intégrer facilement dans les sections. Elle doit pour cela, faire preuve de beaucoup d'imagination et de persuasion.
C'est un des buts que s'est fixée l'Union départementale de Charente Maritime. Et c'est bien en unissant nos forces que ce pari pourra être tenu.
Qu'adviendrait-il, s'il n'existait pas d'unions départementales ? Que feraient des sections repliées sur elles-mêmes, sans ambitions, sans contact avec les autres, sans projet d'avenir… Elles finiraient par s'affaiblir, puis se scléroser , pour enfin disparaître. Ce n'est pas une situation très enviable.
J'invite donc, toutes celles et tous ceux qui n'ont ont pas encore rejoint leur Union départementale, à le faire au plus vite en apportant leurs compétences et leurs forces...
Pour que vive la Médaille Militaire.

Mise à jour le Mercredi, 22 Juillet 2015 09:16